Actualités sportives

Cyril Chibwe choisie la Zambie au détriment de l’Afrique du sud

Le recruteur de l’équipe des Bafana Bafana, n’a pas pu convaincre le jeune gardien Cyril Chibwe évoluant actuellement dans les rangs de Polokwane City FC.

Chibwe, âgé de 26 ans, a laissé entrevoir qu’il deviendrait un des meilleurs gardiens. Molefi Ntseki, l’entraîneur de Bafana, cherchait à lui donner une chance dans son équipe, mais avait découvert qu’il avait déjà opté pour la Zambie.

Chibwe est né dans le nord-ouest d’une mère sud-africaine, mais son père est zambien. «Si vous regardez Darren et Ronwen, ils sont là depuis un moment maintenant. Nous avons donc besoin de quelqu’un qui va regarder et apprendre d’eux pour aller de l’avant. Nous avons effectué nos recherches sur Cyril Chibwe de Polokwane City. Il est sud-africain, il est né dans le nord-ouest et nous l’avons invité à se joindre à nous pour ce camp », a déclaré Ntseki lundi.

«Mais malheureusement, il se tournera vers le pays de son père, la Zambie. Il a rejoint les Zambiens dans le camp et c’est pourquoi nous avons dû appeler (Ricardo) Goss. Lui et Chibwe ont le même âge qu’ils sont nés en 1993.

«Peut-être a-t-il été approché avant nous. Peut-être qu’ils ont fait les préparatifs nécessaires pour qu’il se joigne à eux, car je pense que s’il n’avait pas de passeport zambien, il devait le faire pour lui et pour tous les autres documents nécessaires.

“Ce n’est pas une mauvaise chose. Nous avons également des joueurs qui ont été élevés à l’étranger et qui estiment devoir venir jouer pour Bafana Bafana et nous sommes en train de leur parler, ainsi qu’à leurs parents », a expliqué le mentor de Bafana.

Ntseki a déclaré que l’idée était de faire venir plus de jeunes gardiens afin qu’ils puissent apprendre autant que possible de la vieille garde qui comprenait Ronwen Williams et Darren Keet.

« Nous sommes impatients de faire venir plus de gardiens de but plus jeunes afin qu’ils puissent apprendre des joueurs plus âgés », a-t-il déclaré.

Cyril Chibwe – explique son choix pour la Zambie

Le gardien de but de Polokwane City, Cyril Chibwe, a expliqué pourquoi il avait choisi de représenter la Zambie et non son pays d’origine, l’Afrique du Sud.

Chibwe a été appelé par Molefi Ntseki, entraîneur de Bafana Bafana, mais le joueur de 26 ans a plutôt choisi de jouer pour le pays de la naissance de ses parents, la Zambie.

« Ce n’était pas vraiment dire non aux Bafana, tu comprends ? C’est une affaire de mon père qui jouait de ce côté, alors il n’a pas vraiment réussi à jouer pour l’équipe nationale. Je pensais que je devais réaliser son rêve et le réaliser mon rêve « , a déclaré Chibwe à xreine.com.

« La Zambie m’a appelé et ensuite nous avons pris une décision, mais il y a bien longtemps, c’était celui qui venait en premier. Si les Bafana arrivaient en premier, je les choisirai parce que la Zambie ne m’aurait pas reconnu à ce moment-là. Alors maintenant, la Zambie m’a parlé avant les Bafana.

« Mais ce n’est pas une question de dire » non, je ne veux pas « … c’est quelque chose que je devais accomplir seul, rendre mon père fier et moi aussi. Il est en Afrique du Sud maintenant, J’ai grandi en Afrique du Sud, je suis né à Rustenburg, ma maison est à Rustenburg, ici en Afrique du Sud.

« [Rires] Les gens sont en train de devenir confus, même si ma mère vient de Zambie, ils sont tous deux de ce côté. Ils sont venus de ce côté il y a longtemps. Les gens sont en train de se perdre en pensant que ma mère est de ce côté et mon père est de Zambie mais non, ils viennent tous deux de Zambie. « 

Cyril Chibwe – Se voit-il sud-africain ou zambien ?

« [Rires] Puisque tout est confirmé maintenant que je jouerai pour la Zambie, je me considère comme un Zambien, je n’ai pas le choix. J’étais jeune quand je me rendais en Zambie, je ne me souviens plus Pour le reste, j’étais très jeune. Je ne me souviens pas vraiment de la Zambie. J’espère un accueil chaleureux, comme s’ils m’accueillaient sur leur page de médias sociaux. « 

Chibwe explique comment son coéquipier Salulani Phiri et son entraîneur du Baroka FC, Wedson Nyirenda, l’ont convaincu de jouer pour la Zambie.

« Je pense que cela a été facile pour moi grâce à mon coéquipier Salu Phiri. À chaque match que nous avons joué dans le PSL, il m’a présenté certains des gars [zambiens] de SuperSport [United], les gars des [Orlando] Pirates, les gars [black] léopards alors … ça ne fait que s’améliorer parce que je commence à les connaître en Afrique du Sud, alors au niveau national, il sera facile pour moi de m’y habituer.

« Tu sais que grandir [Itumeleng] Khune m’a aidé à grandir alors que je l’observais beaucoup. C’est pourquoi je dis que ce n’était pas une question de dire non, j’aimerais bien être à côté de Khune, comme si tu apprenais beaucoup de lui, mais pour moi, la Zambie est arrivée en premier et je me suis dit: «ok, c’est mon opportunité, laisse-moi aller et réaliser le rêve de mon père, ainsi que mon rêve aussi». Mais si, à ce moment-là, l’Afrique du Sud venait en premier, je ne le ferais pas ». Je ne voudrais pas mentir, j’aurais choisi l’Afrique du Sud.

« Quand j’étais à Platinum Stars, je jouais à la CAF [Coupe de la Confédération], j’ai joué en Algérie et après cela, les [Zambiens] m’ont interrogé sur mon nom de famille. C’est à ce moment-là que j’ai expliqué. Ils sont venus dans notre camp de Rustenburg, lorsque l’entraîneur Wedson Nyirenda m’a parlé, vous savez, « Es-tu le fils de Chibwe ? » J’étais comme jà, il était comme ‘Tu sais que j’ai joué avec ton père, je le connais, donne-moi juste ton numéro, je serai en contact avec toi, on pourrait t’appeler dès que possible’. Étoiles de platine.

« Je pense qu’il a obtenu le poste chez Baroka, il ne faisait donc plus partie de l’équipe nationale. Je pense que c’est à ce moment-là que tout s’est tue. Alors, après, je suis arrivé de ce côté-ci, donc Phiri m’a demandé: ‘Ils vous ont appelé ? Vous a déjà contacté ? C’est comme ça que tout a commencé. « 

A-t-il envisagé le pays qui, à son avis, offrait une meilleure chance de disputer régulièrement des Coupes du monde et des CAN organisées entre l’Afrique du Sud et la Zambie ?

« Je n’avais pas pensé à ça, mais je sais qu’avec les équipes nationales, il y a une opportunité d’aller dans le monde entier. Mais pour moi, je ne pensais pas vraiment à beaucoup de choses comme des opportunités de jouer des Coupes du Monde ou des qualifications. Pour moi, c’était C’est juste une excitation que les deux équipes nationales m’ont reconnu, alors j’étais comme « Ah, c’est vraiment une bonne chose » [rires].

« Je ne veux pas être partial, mais la Zambie a également de bonnes chances de disputer une Coupe du Monde. Honnêtement, pour l’instant, c’est comme le début de ma carrière, donc les finances ne sont pas ce que je recherche. Pour l’instant, c’est juste la visibilité, gagner de l’expérience, grandir en tant que joueur. C’est ce que je recherche pour le moment. « 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
WhatsApp