Autre

La tombe de DJ Arafat a été profanée découvrez les raisons ?

Bonjour et bienvenue à tous cela fait maintenant presque un mois que DJ Arafat nous a quitté tué dans un tragique accident de moto. Celui que l’on  surnommait le roi du coupé-décalé président de la Chine ou encore le Yorobo laisse donc un héritage musical immense. Et des millions de fans tristes à travers le monde des fans qui sont allés jusqu’à déterrer sa tombe et extraire sa dépouille. Pour se prendre en photo avec, suscitant les réactions les plus outrées de par le monde. Mais était-ce vraiment dans le seul but de se prendre en selfie avec la star ivoirienne que ça tombe a été profanée. Ou bien était-ce pour d’autres raisons plus obscure et plus malsaine. Avant de vous parler de la mort on doit vous parler d’abord de la vie de ce musicien parti trop tôt.

DJ Arafat de son vrai nom ange Didier Houon est né le 26 janvier 1986 à Cocody en Côte d’Ivoire. Dès son plus jeune âge il baigne dans le milieu de la musique. Grâce à sa mère une chanteuse et danseuse dont le nom de scène était Tina Glamour et à son père musicien dans un groupe. Les prestations sur scène de sa mère était jugé trop obscène par ses détracteurs et le futur DJ a donc grandi avec cette image de vulgarité véhiculée par les médias.

Dès l’âge de 11 ans il sombre dans l’enfer de la drogue et du banditisme de quartiers négligés par sa mère plus préoccupé par ses tournées et sa carrière musicale et par un père qui le battait régulièrement. Ange Didier trouve alors un refuge dans la musique et aussi une échappatoire face à la violence de la rue. Il se lance dans le métier de DJ, et très vite se fait un nom dans l’un des plus grands maquis Abidjanais le Shanghai. Il est très rapidement repéré par le jeune producteur Roland le binguiste qui lance sa carrière en produisant des chansons qui le révèlent au grand public. DJ Arafat devient dès ce moment-là un des pionniers du mouvement coupé-décalé un genre musical qui prend son origine en Côte d’Ivoire et qui séduit des millions de personnes partout dans le monde. C’est aussi à partir de ce même moment qu’il choisit son nom de scène en référence à Yasser Arafat l’ancien dirigeant du Fanta et de l’organisation de libération de la Palestine.

Ce choix paraît bizarre quand on sait que le musicien n’avait aucune relation avec le conflit israélo-palestinien. Mais il s’agit en fait du nom dont l’affublait des amis libanais quand il était encore très jeune en raison paraît-il de la ressemblance de tempérament entre lui et l’ancien dirigeant arabe. C’est avec ce surnom que l’artiste accédera à la célébrité et très vite le nom de DJ Arafat est inscrit en haut de la liste des hit-parades. C’est une ascension fulgurante qui s’ensuit pour le jeune ivoirien qui depuis la sortie de son premier single et est devenu le chanteur le plus populaire du pays.

Chacune des chansons qu’il produit rencontre un franc succès et à chacun de ses concerts il faisait salle comble. Un succès qui lui monte rapidement la tête puisque toutes les frasques entourant sa vie privée sur les gens. Par exemple en 2011 une vidéo le monstre ivre en train de frapper sa compagne Alexia body en l’accusant de l’avoir trompé avec son sponsor. Les réactions d’indignation fusent et plusieurs associations pour les droits des femmes montent au créneau. Mais la jeune Alexia refuse de porter plainte et publie même une vidéo où elle demande aux gens de se mêler de ce qui les regardent. DJ Arafat qui on devine aisément est devenu très riche grâce à la vente de ses albums va encore une fois défrayer la chronique avec des propos déplacés lors d’une émission radiophonique à la station Africa numéro 1 à Paris.

Il déclare que le métro c’est pour les pauvres une phrase qui lui a attiré sur la tête les foudres des internautes qui l’interpelle sur les réseaux sociaux en l’accusant de mépris envers les gens pauvres qui constituent d’ailleurs à la plus grande partie de son public. DJ Arafat fait la sourde oreille et ne donne pas suite il fait encore parler de lui en 2009 pour une affaire de plagiat donc il serait accusé. Mais l’artiste n’y prête aucune importance et préfères à l’époque plutôt médiatisé sa rencontre avec un de ses fans les plus célèbres Samuel Eto’o. L’ex international du FC Barcelone offre même au chanteur en juillet 2009 une montre de 80000 € et une voiture de marque BMW en octobre de la même année.

Le Yorobo subi un grave accident de moto le deuxième en l’espace de quelques mois à peine il est vrai que son amour pour les bolides à deux roues et son manquement flagrant au code de la route sont légendaire. Cette fois il s’en sortira après quelques jours passés à l’hôpital et une semaine à peine après sa sortie en pleine convalescence il signe un freestyle rageux pour répondre à tous ses détracteurs.

Intitulé retour en clash une réponse musical à tous les ennemis dont les rangs ne faisait que croître à mesure que sa célébrité et son arrogance crois. C’est également DJ Arafat n’en démord, pourtant pas et continue de produire des hits qui sont diffusés sur les radios les plus écoutées de l’Afrique.

Ses frasques et ses sorties médiatiques contre les autres artistes commence toutes fois à ennuyer le pouvoir officiel qui jusqu’alors le soutenait inconditionnellement. Le ministre d’Etat Hamed Bakayoko qui avait pris le DJ sous son aile allant même jusqu’à dire que c’était son père adoptif ne se montrait plus aussi paternel. Les conflits répéter de la star ivoirienne avec les artistes locaux avait fait de lui le vilain petit canard et il sentait qu’il n’était plus le favori du ministre. Selon certains ivoirien cet abandon avait été un facteur psychologiques probable dans la mort de DJ Arafat terriblement déprimé. En effet le jour même de sa mort le ministre avait invité tout le gratin musical ivoirien et tous les représentants du coupé-décalé sauf lui. Le Yorobo se sentant alors trahit enfourcha alors sa moto sans casque. Multipliant les excès de vitesse et les actions dangereuse comme il en avait pris l’habitude.

C’est à cet instant qu’il percuta de plein fouet et à une vitesse vertigineuse le pare-chocs arrière d’une voiture et se fracassa le crâne. Le chanteur ne survivra pas à l’accident et le lendemain on n’annonçait sa mort une annonce qui choqua la Côte d’Ivoire toute entière. Très tôt les fans crient au canular selon eux le Yorobo est immortel et ne peux donc pas mourir. Pour certains il s’agirait d’un coup de marketing pour faire le buzz et que l’artiste sortirai du public lors de son enterrement pour surprendre tout le monde. Une cérémonie officielle a eu lieu pour rendre un dernier hommage au chanteur et aura durer toute une nuit. Réunissant les plus grands noms de la musique africaine à l’image du malien Sidiki Diabaté, des femmes de luxes ou encore le nigérian Davido la soirée s’est magnifiquement bien déroulée et ce fut un grand moment d’émotion et de musique.

Le dernier hommage à DJ Arafat était grandiose et beaucoup de stars avaient tenu à être présent pour dire adieu au chanteur. Parmi elles les ex Internationaux de football Didier Drogba et Kader Keita grand ami du chanteur et qui ont été filmés en train de pleurer à chaudes larmes dans les bras de l’un l’autre.

Mais si la cérémonie des funérailles de l’artiste s’est déroulée parfaitement et sans aucun incident comme le craignais les autorités. Ce fut tout autre chose lors de l’inhumation du défunt, malheureusement certains fans inconditionnels qui croyaient toujours à la supercherie malgré les obsèques officielles ont décidé finalement et malgré tout d’exhumer le corps du chanteur pour voir si c’était bien lui. Plusieurs centaines de personnes se sont alors dirigé vers le cimetière de Williamsville et investi en absence de toute présence des forces de l’ordre ce qui suit est une macabre exhumation du pauvre défunt que l’on tire bien malgré lui de son sommeil éternel.

Aussitôt les images les vidéos prises par les profanateurs ont été envoyées sur la toile et le monde a découvert horrifié le spectacle morbide du cadavre de DJ Arafat dont on a ouvert le cercueil et qui se faisait prendre en photo par des fans hystérique. La dépouille était vêtu d’un costume bleu avec les pieds nus et on remarque que clairement malgré la mauvaise qualité des vidéos le teint cadavérique du chanteur qui était en pleine décomposition. Les gens qui ont déterré le corps ont dû certainement supporter une odeur incroyablement nauséabonde mais cela ne les a quand même pas empêché de poursuivre leur funeste dessin tandis que certains se prenait en selfie avec le défunt roi du coupé-décalé.

D’autres le touchait, peut-être pour s’assurer encore plus que c’était vraiment leur idole qui avait été mis six pieds sous terre. La profanation a bien duré au moins une heure au vu de la quantité de photos et vidéos partagées et ce n’est que bien trop tard que les forces de police sont intervenus et ont dispersé la foule à l’aide de grenade lacrymogène 12 personnes sont interpellée et la police a lancé un appel à témoin afin d’identifier les fauteurs de troubles. Cette histoire a choqué la Côte d’Ivoire et certains ont affirmé que la profanation de la tombe de DJ Arafat n’a pu se faire qu’avec le laxisme des autorités ivoiriennes qui savaient bien que sans protection le cercueil ne serait pas à l’abri des fans prêtent à tout. Certaines personnes avaient même publié des photos où ils annoncent et leurs projets de déterré le corps de leurs idoles.

Après son enterrement le ministre de la Défense celui-là même qui se disait le père adoptif du chanteur et qui pourtant l’abandonna quand le vent commença a tourné. Affirma que les actes qui ce sont produit après l’inhumation était l’œuvre d’individus isolés et manipuler. Que voulait-il dire par là ? Manipulés par qui et pourquoi ? Le mystère ne fait que s’épaissir et à l’heure actuelle aucun élément n’a encore filtré tout ce qu’on sait c’est que une enquête est toujours en cours afin de situer les responsabilités, et qu’il est encore trop tôt pour porter des accusations.

N’oublions pas qu’à cause de ces animosités envers les autres artistes et des joutes verbales auquel il aimait s’adonner dans des vidéos sur Facebook il s’était fait beaucoup d’ennemis. Peut-être qu’ils auraient voulu se venger de lui en montrant au million de fans le cadavre de leurs idoles qui se croyait immortel et quasiment invincible. Il n’est pas impossible non plus qu’il se soit fait déterrer par des personnes adepte de sorcellerie qui aurait pu croire que toucher l’idole du pays leur rapporterai quelques bien fait. A moins que ce ne soit tout simplement que des fans méfiant qui ont besoin de voir pour croire nous le serons certainement bientôt toujours est-il que DJ Arafat est bien mort et enterré cette fois et on espère que désormais tout le monde en est bien convaincu surtout ses fans.

Alors que pensez-vous du tragique destin de DJ Arafat qui a vécu adulé et est mort persécuté par ses fans donnez-nous votre sentiment dans les commentaires sinon si l’article vous a plu n’oubliez pas de partager avec vos amis.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
WhatsApp